3 place de la Mairie
55100 Bras sur Meuse
03.29.84.51.59
Bras-sur-Meuse
Bras-sur-Meuse
Bras-sur-Meuse
Bras-sur-Meuse
  • Bienvenue
    26/01/2016
    La commune de Bras-sur-Meuse appartient à l’arrondissement de Verdun ...
Clémentine, Princesse de Hesse Rothenbourg

Dans le cadre d’une étude de la commission cimetière en 2000 a été découvert sur un vieux plan du cimetière de notre village la mention de la sépulture de la princesse Clémentine de Hesse Rothenbourg. Voici quelques renseignements glanés de ci – de là qui permettront d’en savoir un peu plus sur cette illustre dame.

Au début du vingtième siècle, «le cimetière (au même emplacement qu’aujourd’hui) est autour de l’église, contigu à la remise et au jardin du presbytère. La partie (…) en avant du clocher est close par un mur ayant au milieu la porte d’entrée en fer à 2 battants, surmonté d’une double grille en fer et donnant sur la voie publique. L’autre partie, plus grande, est située au midi et à l’est de l’église. Il contient 17 pierres tombales et croix entourées de grilles. Une plaque en marbre fixée au mur dans le portail de l’église relate le décès et l’inhumation de M. Champlon (curé) en 1778. » Comme le plan le précise, «un personnage remarquable, la princesse Clémentine de Hesse, est inhumé dans le cimetière au pied de la grande croix en pierre très endommagée par le temps.»

Voici ce qu’en dit la presse de l’époque, «Le narrateur de la Meuse» du 11 juillet 1813 : «On nous envoie de Verdun, un billet de mort imprimé, qui annonce en ces termes les convoi funèbre, service et enterrement de très noble et très illustre dame S(on) A(ltesse) S(érénissime) madame la princesse Clémentine Françoise Ernestine de Hesse Rothembourg, ci-devant abbesse de l’illustre chapitre de Sustern, Doyenne de celui de Thorn et Chanoinesse de celui d’Essen qui, munie de tous les Sacrements de notre mère la Sainte Eglise, après une maladie de 8 jours, soufferte avec infiniment de résignation, a rendu son âme à Dieu le 6 juillet 1813, âgée de 65 ans. Le corps de cette princesse, ayant été présenté à l’église de Notre Dame sa paroisse, a été transporté en la commune de Bras, pour y être inhumé. Il y avait environ 18 mois qu’elle résidait à Verdun, où elle faisait du bien autant qu’elle pouvait. Elle est regrettée de toutes les personnes qui la connaissaient.»

L’acte de décès précise que la mort de Madame Clementine Françoise Ernestine, Princesse de Hesse Rothenbourg, survenue dans son domicile au dit Verdun, maison des Demoiselles Blondel et Noël place Notre Dame, le 6 juillet à onze heures du soir a été déclarée par M. Jean Nicolas Proth, prêtre desservant la paroisse de la commune de Bras, y demeurant âgé de cinquante deux ans et M. Charles Nicolas Dognon, notaire à la résidence de Verdun, domicilié rue Chevert, âgé de quarante cinq ans, tous deux amis de la défunte. La princesse jouissait en sa qualité d’ex-chanoinesse d’Essen (Grand Duché de Berg), d’une pension sur le trésor de Son altesse le Grand Duc de Berg. Agée d’environ soixante cinq ans, elle était née à Rothenbourg le cinq juin mil sept cent quarante huit. Deuxième enfant sur onze, elle était issue du premier mariage de Constantin Landgrave régnant de Hesse-Rheinfels Rotenbourg, marié le 25/8/1745 à Brühl avec Sophie, comtesse de Strarhemberg. Elle fut chanoinesse de Thorn à compter du 7/2/1759, également chanoinesse d’Essen à partir du 21/7/1762. Depuis le 18/7/1778, elle était abbesse de Süstern (dans le pays de Juliers), charge qu’elle occupa jusqu’à la dissolution de l’abbaye en 1803. En 1795, elle était décanesse de Thorn. En 1806, elle fut nommée au chapitre d’Elten.

D’après la liste des fondations (1) de l’église de Bras, une messe basse était dite chaque six juillet pour elle. Nous ignorons ce qu’est devenu le traité stipulant cette fondation. Le registre de catholicité de Bras qui devrait mentionner son inhumation n’existe plus non plus. Hormis ses liens d’amitié avec le curé, nous ne savons pas pour quelles raisons la princesse a choisi notre paroisse pour dormir à tout jamais. De sa sépulture, il ne reste rien dans le cimetière ravagé par la première guerre mondiale.

Sources

1. «état-inventaire» du curé de Bras pour l’inventaire général des paroisses du diocèse de 1902 (archives de l’évêché) ; un autre non daté, vraisemblablement du milieu du 19è siècle. 2. «Le narrateur de la Meuse» du 11 juillet 1813 (Bibliothèque d’étude de Verdun) 3. L’acte de décès n°305 rédigé le 07/07/1813 dans le registre de l’état civil de la ville de Verdun (Archives départementales de la Meuse) 4. «L’Allemagne dynastique» Tome 1 (Arch. Dép. de la Meuse Ref 4°260)

Notes

1. une fondation correspond à un legs fait à un prêtre ou une paroisse pour que des messes soient dites régulièrement.

Bras-sur-Meuse
13 °C / Ensoleillé
Vent: NO de 4 km/h
Humidité: 94%