3 place de la Mairie
55100 Bras sur Meuse
03.29.84.51.59
Bras-sur-Meuse
Bras-sur-Meuse
Bras-sur-Meuse
  • Bienvenue
    26/01/2016
    La commune de Bras-sur-Meuse appartient à l’arrondissement de Verdun ...
Actualités

Les chouettes effraies de Bras

30/01/2016
Les chouettes effraies de Bras

En 2008, en partenariat avec la LPO, la commune installait un nichoir à chouettes effraies dans le clocher de l’église. M. et Mme HENRY de Bras sur Meuse, à l’origine du projet, nous ont communiqué la première photo de nos hôtes (photo ci-contre). Il pourrait y avoir une 2ème nichée en septembre.

Rappel du projet (article publié en 2008)

De tous nos rapaces nocturnes, chouettes et hiboux, l’espèce la plus «civilisée» est sans doute l’effraie des clochers. C’est également celle qui a le plumage le plus clair, dans les tons blanc et roux.

Elle ne construit pas de nid et habite le plus souvent dans nos granges, greniers ou clochers, nichant sur une litière de pelotes de réjection désagrégées. Ce sont des boulettes oblongues et noirâtres, que l’oiseau recrache par le bec; elles contiennent les restes indigestes, os, poils ou plumes des proies qu’il a avalées entières.

La dissection de ses pelotes a montré que l’effraie se nourrit essentiellement de petits rongeurs tels que mulots et campagnols qu’elle aime chasser sur les routes la nuit. Aussi sa principale cause de mortalité est la circulation routière et, malgré sa relative abondance, elle est en régression globale. Pourtant, totalement inoffensive pour l’homme, elle est l’auxiliaire de l’agriculteur.

Elle peut élever plusieurs nichées en une seule année en fonction de l’abondance de la nourriture, participant ainsi à la régulation des populations animales. Les parents restent unis pour la vie et fréquentent le site toute l’année, l’utilisant comme reposoir le jour et la nuit. Les jeunes peuvent quitter le nid bien avant d’être capable de voler et se disperser aux environs. Ils doivent être laissés sur place, les parents ne sont pas loin et continuent à les nourrir la nuit venue, attirés par leurs cris aigus. Tout au plus, s’ils sont par terre, on pourra les percher sur une branche.

Alors que les Grecs vénéraient la chouette comme symbole de la sagesse, l’effraie fut persécutée pendant des siècles, clouée sur les portes des granges pour conjurer le mauvais sort ou porter malheur à un voisin. Il est vrai que ressemblant à un fantôme avec sa livrée blanche et sa face livide, si propres à«effrayer», elle était la victime toute désignée! Cette pratique a heureusement pratiquement disparu et elle est réhabilitée et strictement protégée, comme tous les rapaces diurnes et nocturnes, depuis 1972.

Pour pallier à la destruction des vieux bâtiments et à l’engrillagement des clochers d’églises et lui offrir un plus grand nombre de site de nidification, des programmes de constructions de nichoirs ont été lancés. Le groupe LPO Meuse a, pour sa part, procédé à plusieurs installations dans les églises de villages du Nord meusien. Nous lui aurons permis de vivre pour occuper le rôle qui lui est imparti dans l’équilibre de la nature. Et, nous rappelant qu’elle souffre énormément des collisions avec les voitures, nous essaierons de ne pas rouler trop vite la nuit. Que toutes les personnes qui ont accueilli favorablement ce projet ou qui, par leur présence, ont encouragé cette action soient encore remerciées.

Météo à Bras-sur-Meuse
24 °C / Ensoleillé
Vent: NO de 14 km/h
Humidité: 34%